J'ai vraiment rencontré la psychanalyse pendant mes études universitaires. Dans une première cure analytique j'ai commencé à explorer mon inconscient. J'ai alors été enthousiasmé par ce que cela m'a apporté, autant pour mon épanouissement personnel que pour la compréhension des autres.

 

Cela m'a beaucoup aidé dans ma pratique professionnelle. Aussi, j'ai toujours maintenu parallèlement un travail analytique pour bénéficier d'un recul sans égal. Prenant conscience de mon plus fort intérêt pour l'écoute et le soulagement psychique que pour l'aspect purement médical qui met plutôt en avant l' "objet" au détriment du "sujet", de la personne, j'ai décidé de me dédier aux "soins de l'âme".

 

Cela a été facilité par la rencontre avec l'Institut Freudien de Psychanalyse dont l'esprit correspond à ma vision de la psychanalyse: liberté et ouverture, dégagées d'un esprit corporatiste ou sectaire. J'y ai donc suivi une cure didactique ainsi que l'enseignement de la psychanalyse et de la sexothérapie.

 

Je pratique ainsi avec passion  l'écoute bienveillante de "l'autre", sujet à part entière.